•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    La plupart d’entre nous a fait connaissance avec les produits psychotropes au cours de son adolescence (alcool, tabac, cannabis, jeux ).

    Certains (la majorité) ont pu se cantonner à quelques consommations festives. D’autres (c’est votre cas ou celui de quelqu’un de votre entourage) ont eu besoin de répéter régulièrement ces consommations, jusqu’à «l’obligation» de prises quotidiennes, c’est l' addiction proprement dite.

    Les consommateurs recherchent un moment de plaisir dans la prise du produit. Les addicts prennent régulièrement les produits (comme des médicaments !) pour traiter un « mal-être ».
    La prise en charge est bien évidemment variable selon le type de produit, ou de comportement, mais il serait illusoire de penser que le simple arrêt règle définitivement le problème.

    Si la ou les causes de votre prise répétée de produits ne sont pas traitées, vous ne guérirez pas !

    Nous commencerons par « substituer » le produit addictif, c'est-à-dire le remplacer par un vrai médicament délivré au CSAPA ou en pharmacie.
    Ceci, afin de vous soustraire aux risques collatéraux évoqués ci-contre.

    Ensuite débutera une période de stabilisation durant laquelle l’ensemble des acteurs du CSAPA (travailleurs sociaux, psychologues, soignants) vous épauleront.

    Nous ferons équipe avec vous, pendant le temps nécessaire…
     
    Le problème sous-jacent se résume (en faisant très simple !) à un déséquilibre entre l’activité du système limbique (zone des émotions) et celle du cortex (zone de l’analyse et de la stratégie).

    Ce déséquilibre entraine une difficulté de gestion des émotions que le sujet va tenter de corriger par l’utilisation d’un produit psychotrope ou par un comportement répétitif.

    Cette méthode n’est pas une stratégie bénéfique, puisqu’elle va l’amener à prendre des risques somatiques (infections virales), psychologiques (manque, anxiété, dépression..) et sociaux (déscolarisation, perte d’emploi, justice…).
    Vous avez perdu du temps à prendre conscience
    de votre problème, vous n’en
    perdrez pas en venant nous voir !!
    2016 © CID France Mentions légales